close-button

Avenue McGill College

2019-en cours
Montréal, Canada

Client
Ville de Montréal

Statut
En conception

Collaborateurs
Mandaworks
SNC Lavalin
Lasalle-NHC
Biodiversité conseil
Lamontagne Consultants
EVOQ
UDO Design

Distinctions
Lauréat du Concours international de design urbain pluridisciplinaire
Mention honorable, catégorie Concept – Design, World Landscape Architecture Awards, 2021
Lauréat or, catégorie Design urbain / Plan de design urbain, Grands Prix du Design, 2021

L’avenue McGill College réinventée, c’est d’abord un morceau de la montagne, de notre forêt ancestrale, complété par un axe historique et culturel sur lequel ruissellent les eaux de la ville contemporaine. L’ouverture depuis l’esplanade recadre la vue du mont Royal comme un grand tableau vivant et comme la perspective identitaire de Montréal. Sous la nouvelle canopée, des niches de biodiversité s’introduisent au cœur du centre-ville de Montréal, telle une fenêtre sur le monde vivant dont nous devons prendre grand soin. La proposition est ancrée sur la Promenade fleuve-montagne et se positionne comme une invitation linéaire, axée sur une programmation souple, non intensive, en retrait de la foule grouillante sur Sainte-Catherine.

La généreuse esplanade s’étend sans interruption le long de l’axe historique de la rue McGill. L’axe et la pente relativement forte sont soulignés par un sillon qui, lorsque rincé d’un mince filet d’eau de pluie ou de fonte de neige, reflète le ciel. L’imaginaire proposé n’est pas sans rappeler les installations de caniveaux et de bassin de régulation le long du chemin Olmsted sur la montagne : le geste célèbre le ruissellement naturel de l’eau, de la montagne au fleuve. Le sillon prend la forme d’une baissière dans la trame du pavé, au profil variable, au déploiement sinueux. Il méandre entre les galets, une collection de pièces de mobilier à la fois énigmatiques et précieuses, qui offrent des moments d’intimité et des lieux d’interaction physique et visuelle avec la nouvelle avenue. À la rencontre entre le boisé et l’esplanade, le sillon découpe des clairières et des passages, des lieux de confort et des salons. Un long banc-bordure se déploie le long des plages boisées. Cette pièce relie et rassemble dans un grand geste organique tous les lieux publics.